daisises as little flowers of faith
Le blog de la Bergerie

  Home       Articles       Prayers       Photos      

  Quand l'Océan Pacifique suscite une méditation Christo-centrique...

C'est toi qui maitrises l'orgueil de la mer,
Quand ses flots se soulèvent, c'est toi qui les apaises.

petits oiseaux sur la plage

A toi le ciel, à toi aussi la terre,
Le monde et son contenu, c'est toi qui les fondas ;
Le nord et le midi, c'est toi qui les créas.
(du Psaume 88)


Pacific Coast line

Survient alors une forte bourrasque et les vagues se jetaient dans la barque de telle sorte que déja elle se remplissait. Et lui était à la poupe et dormait sur des coussins. Ils le réveillèrent en lui disant : " Maître, tu ne te soucies donc pas de ce que nous périssons ? " S'étant réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : " Silence ! Tais-toi ! " Et le vent tomba et il se fit un grand calme. (Marc 4:37).


Une promenade sur la plage au bout de ma rue

La vue de l'immensité et de la beauté de l'océan m'apporte une certaine humilité apaisante. Mais c'est surtout l'idée de Jésus s'adressant directement á la mer pour calmer les intempéries qui me rassure et me redonne des forces.

La nature est toujours pour moi une invitation à la méditation, un rappel de la grandeur et la beauté de la création et de notre place dans l'univers, qui est peu de choses, mais qui pourtant, grace á la foi, " soutient le monde ". Car je viens de lire dans la lettre à Diognetus (dont voici le lien en anglais ici car je ne sais pas où la trouver en français...) :

"Comme l'âme est au corps,
les chrétiens sont au monde...
Comme l'âme est prisonnière du corps,
mais préserve ce corps,
les chrétiens sont confinés dans le monde
comme dans une prison,
mais pourtant ils préservent ce monde ".

Je me rends compte encore plus en vieillissant combien nous sommes transformés par ce que nous voyons, ainsi que ce que nous lisons, ce que nous écoutons, ce que nous faisons. Ce qui est assez normal finalement. Il m'est de plus en plus évident que ce que je mange et ce que je bois, chaque jour, ainsi que si je bouge ou non, si je suis calme ou anxieuse, n’importe laquelle de ces actions et réactions quotidiennes entraîne des répercussions sur ma santé et ma forme. Non seulement ma santé physique mais aussi psychologique et émotionnelle, ma forme mentale et morale, pour moi-même mais également dans mes relations envers les autres. Tout se tient !
Une simple promenade au bord du Pacifique, l'observation du jeu des vagues, les changements subtils de couleur suivant l'heure et le temps, les cris des mouettes, le froid du vent, tout l’ensemble de ces perceptions de mon environnement compte non seulement dans le moment présent mais va aussi m'influencer même après mon retour à la maison.
La beauté m’enthousiasme, l’émerveillement me donne du courage et de la force. Et le Christ soutient le monde et renouvelle ma confiance en lui, lui qui est venu, qui vient et qui reviendra.

Big waves


MicheleSzekely@2011-2022


Le blog de la Bergerie    Home      Site Map